Quand avoir recours à une mise en place de prothèses mammaires ?

prothèses mammaires

En principe, la pose des prothèses mammaires est une intervention visant à répondre à un but esthétique. Cette pratique est surtout adoptée par une femme qui souhaite améliorer son apparence ou encore se défaire de certains complexes physiques. De quoi s’agit-il ? Quand recourir à ce type de chirurgie ?

C’est quoi une prothèse mammaire ?

La prothèse ou implant mammaire est un dispositif mis en place pour valoriser le volume du sein afin d’améliorer son apparence ou d’apporter une reconstruction. Elle peut, par exemple, se réaliser chez un chirurgien spécialisé dans la pose de prothèse pour augmentation mammaire à Lyon. En principe, avec cette chirurgie plastique, une femme peut recourir à deux types de prothèses. Elle peut opter pour une prothèse en gel de silicone qui est mis en place par voix sous-mammaire à l’aide d’une incision. Ce genre de dispositif s’avère le plus adopté. En revanche, le patient peut également choisir la prothèse faite d’une solution saline qui est installée vide par incision. Par la suite, celle-ci est remplie. Ce second type de prothèse a pour avantage de réduire l’ampleur de l’opération et des cicatrices. Par contre, il est moins utilisé en raison de la grande fermeté qu’il offre. En pratique, cet implant peut donner au sein un état peu réaliste.

Par ailleurs, il faut savoir que les prothèses mammaires ont une durée de vie limitée, notamment de 10 à 15 ans. Au fil du temps, elles peuvent subir une dégradation, voir même une rupture. Dès lors, il est impératif de les remplacer chez un spécialiste de la pose de prothèse pour augmentation mammaire à Lyon.

Opter pour la pose d’une prothèse mammaire en cas d’hypoplasie mammaire

Dans un cadre purement esthétique, une patiente peut recourir à une chirurgie pour la pose d’une prothèse mammaire. Pour améliorer l’apparence de ses seins, elle peut acquérir un ou deux bonnets supplémentaires. La mise en place de la prothèse vise, dans ce cadre, à permettre à la patiente d’être en harmonie avec son corps. D’ailleurs, le résultat esthétique peut s’observer dans l’immédiat. Tandis que l’assouplissement des seins mais surtout son aspect naturel s’aperçoit dans les 6 à 12 mois après l’intervention.

Une plastie d’augmentation mammaire à Lyon peut également se faire en cas d’hypoplasie mammaire. Ceci désigne une insuffisance de développement ou une absence totale des seins. Pour information, cette hypoplasie peut aussi être consécutive à un amaigrissement, à un accouchement ou encore à une régression de la glande mammaire liée au vieillissement. Ce phénomène est souvent vécu par une patiente comme une atteinte à sa féminité, donc elle implique un manque de confiance en soi, un complexe et un véritable mal-être.

Recourir à une mise en place de prothèse mammaire après une mastectomie

Une patiente qui a subi une mastectomie, une chirurgie consistant en une ablation partielle ou totale des seins, peut aussi recourir à la mise en place d’une prothèse mammaire interne pour la reconstruction des seins. En principe, l’intervention consiste à la pose de la prothèse sous le muscle de la paroi thoracique. Le dispositif est introduit par la cicatrice de la mastectomie. Si la peau et les tissus de la paroi thoraciques ne peuvent pas accueillir l’implant, le chirurgien peut utiliser la technique d’expansion musculaire.

En revanche, la réalisation de cette opération doit toujours être validée par un chirurgien, par exemple, celui qui est spécialisé dans la pose de prothèses pour une augmentation mammaire à Lyon. En effet, la mise en place de ce dispositif nécessite le respect de diverses conditions, entre autres, une bonne qualité de peau. Elle est aussi interdite pour les patientes qui auront recours à un traitement par radiothérapie au sein ou au thorax.

Comment faire grossir sa poitrine ?
Réduction mammaire : quel suivi post-opératoire ?